De l’informatique à chaque jour?

Depuis le début de l’année, nous sommes très chanceux.  Nous pouvons aller au laboratoire informatique à chaque jour.  OUI, chaque jour…  Et comme vous pourrez le constater en visitant notre Carnet de classe, nous faisons une multitude d’activités.  Tellement que je n’arrive pas à tout publier.  J’ai pris du retard dans la publication des billets.  Je n’ai pas encore publié ce que nous avons fait lundi le 22 septembre en après-midi. J’espère réussir à le poster demain.  Vous pourrez donc voir à quoi ressemble les fouineurs que nous avons fait lundi PM.

J’ai même de la difficulté à écrire sur mon blogue ici.  J’aurais beaucoup de choses à vous raconter.  En fait, chaque jour pourrait être raconté.

Il faudrait que je vous parle de la coopération.  Nous avons fait une première activité de coopération la semaine passée (pour ceux qui consultent notre planif de la semaine).  J’ai accroché une affiche au tableau et à l’aide de petites vignettes aimantées représentant les enfants, nous identifions les points forts sur l’affiche. L’enfant peut ainsi voir concrètement ses forces et par le fait même, il connaît ses faiblesses qu’il peut travailler pour s’améliorer.

affiche sur la coopération

vignette sur un aspect de la coopération 

 

Cette affiche m’a donné une autre idée dont je vous parlerai plus tard si le temps me le permet…  😉

Il faudrait que je vous parle aussi de notre activité de dessin à l’ordinateur.  Nous avons dessiné les formes géométriques.  C’était génial!  Les enfants ont adoré.  Quoi de plus intéressant pour apprendre les formes que de les dessiner à l’aide d’un logiciel de dessin.  Et puis, avec les commentaires que j’ajoute [exemple du mot de l’enseignant] sous certaines activités, vous êtes plus en mesure de comprendre comment celles-ci se sont déroulées.  En voici un autre exemple (Cliquez ici pour visiter l’activité dont il est question [Le matériel nécessaire]):

– Mot de l’enseignant:

    Nous avons commencé par chercher les matériaux dont nous aurions besoin pour construire une maison.  Nous en avons trouvé plusieurs:  planches de bois, briques, clous, vitres, fenêtres, portes, etc.  Nous avons ensuite nommé les outils qu’ils nous faudraient pour mener à bien notre tâche:  marteau, scie, ruban à mesurer, etc.
 
    En équipe, les enfants devaient choisir le matériel adéquat et le prendre en photo.
 
   Ce sont les enfants eux-mêmes qui ont pris les photos.  Nous avons d’abord révisé les différentes techniques de manipulation d’un appareil photo.  Puis, les enfants se sont exercés à tour de rôle avec mon appareil.
 

    Les photos choisies proviennent de chaque équipe.  J’aurais pu écrire un billet pour chaque équipe mais je ne voulais pas multiplier le nombre de photos inutilement.  Une photo de chaque objet suffit.

 

Je n’ose imaginer tout le travail que nous pourrions accomplir si j’avais un ordi par enfant dans la classe.  Ce serait trop beau!  Disons qu’en ce moment, je profite de chaque instant et les enfants aussi car nous savons qu’aussitôt l’horaire établi, cette belle opportunité ne sera que chose du passé…  Et nous serons limité à une période à toutes les deux semaines!

Mais, j’oubliais…  Je ne vous ai pas parlé de notre bande dessinée qui avance à pas de géant.  Les enfants m’étonnent.  Ils font preuve d’ingéniosité pour recréer les scènes qu’ils ont imaginées lorsqu’ils ont écrit leur histoire.  J’ai tellement hâte de vous montrer le résultat final.  Je me rends compte qu’ils ont fait des progrès depuis l’an passé.  Ils maîtrisent assez bien le logiciel (Comic Life) ce qui nous permet de créer une BD plus élaborée que celles faites l’année passée. L’intérêt est si fort qu’on me demande quand nous pourrons travailler sur notre BD.  Plusieurs enfants ont même poursuivi l’écriture de leur histoire ou des dialogues chez eux.  Sans que je le donne à faire en devoir.  Ils l’ont fait de leur propre chef.

Je suis tellement emballé!  J’espère que cela transparaît dans ce billet.  Même si j’ai si peu de lecteurs et que mon travail laisse les gens bien indifférents. Quand on y regarde de près, tout ceci, je le fais pour les enfants et pour moi.  J’avais besoin de retrouver ce sentiment de satisfaction, d’accomplissement.  Je sens que j’accomplis quelque chose d’important et je redécouvre l’émerveillement.  Je ne refais pas la sempiternelle page du sempiternel manuel.  J’avais besoin de ce renouveau pour continuer à évoluer. Évoluer me garde jeune.  Et être jeune me garde captivant pour mes élèves.

De leur côté justement, je pense ou plutôt je crois que les enfants découvrent le plaisir d’apprendre, le plaisir d’écrire ce que l’on veut écrire, le plaisir de lire, le plaisir de découvrir.  Il y a tant de choses à connaître et c’est si fascinant!  Or, c’est la technologie qui nous ouvre cette porte, qui nous donne cette chance.  Ils sont en mesure de constater qu’ils vivent une occasion spéciale.   Ils pourront raconter qu’ils ont eu l’opportunité de vivre l’école du XXIe siècle. Qu’en sera-t-il plus tard?  J’ose espérer qu’ils pourront continuer à avancer en informatique mais vous et moi savons bien que les choses risquent de se dérouler autrement.  Je me permets de le dire puisque j’ai peu de lecteurs mais il semble paradoxale de penser que cette petite incursion au 21e siècl
e s’achèvera assez brusquement par un retour en arrière: comme s’ils avaient devancer leur époque, de la modernité, ils retourneront à l’école d’il y a 30 ans.

J’ouvre une parenthèse.  (Ouf! Que d’élucubrations!  Voyez-vous c’est que j’ai visité cet été le village historique de Val Jalbert et les villageois de cet endroit avaient l’eau courante et l’électricité.  Lorsque le village a fermé, ils ont du quitter pour Alma qui n’avait ni électricité, ni eau courante.  C’était comme reculer 20 ans en arrière.  Cela m’a marqué.  D’où le parallèle avec la situation des élèves d’aujourd’hui.)

Pour terminer, je sens que j’aurai la satisfaction d’avoir réussi à intéresser les élèves à l’école, à leur rendre l’acte d’apprendre plus amusant et plus captivant.  Nous aurons ainsi passé du bon temps ensemble, du temps de qualité et c’est vraiment tout ce qui compte .  .  .

3 réflexions au sujet de « De l’informatique à chaque jour? »

  1. Peu de lecteurs peut-être, mais attentifs et fidèles (au moins un !) bien que discrets…
    Je suis avec beaucoup d’intérêt votre travail, modèle du genre à bien des égards. Continuez à partager votre expérience, ca peut servir à d’autres.

  2. Merci à vous deux pour votre commentaire. Ça me fait au moins un lecteur et une lectrice. 😉
    À Catherine: Je vous souhaite du succès dans vos nouvelles fonctions. Je pense que vous relèverez le défi avec brio!
    À Thomas: Je ne connaissais pas votre blogue et je l’ai trouvé très intéressant. Je vais sûrement y retourner pour découvrir toutes les informations et les trucs que vous transmettez.

Les commentaires sont fermés.