Dessiner les fractions à l’ordinateur

Nous nous sommes d’abord pratiqués à lire les fractions au tableau.  Ensuite, nous avons découvert à quoi servent le numérateur et le dénominateur. J’ai fait quelques dessins pour illustrer certaines fractions.  Ensuite, nous nous sommes rendus au local informatique.

Devant l’ordinateur, j’ai expliqué la démarche.  J’ai ouvert le document (une page dans le logiciel de dessin vectoriel) que j’avais préparé au préalable. Il ne contenait que les fractions à représenter par un dessin. Ensuite, j’ai fait la démonstration.  Mes élèves savent déjà comment dessiner les formes géométriques.  Nous l’avons vu auparavant dans trois activités:  les formes géométriques, les robots, ma sorcière.  Alors, je n’ai rien de nouveau à leur enseigner de ce côté.  Je peux donc augmenter le niveau de difficulté du domaine académique.  Si le côté académique avait été le plus facile, j’aurais pu alors enseigner de nouvelles techniques du côté des TICE. 

Je l’ai déjà mentionné par le passé.  Il faut bien équilibrer les compétences enseignées.  Plus de nouvelles compétences en TICE = moins d’exigences académiques.  Moins d’exigences en TICE = plus de nouvelles compétences académiques.  "Plus de nouvelles compétences en TICE = plus d’exigences académiques" est une équation inadéquate qui amène tout simplement un déséquilibre. Il est inefficace d’enseigner avec les TICE en procédant ainsi.  Vous vivrez beaucoup de frustrations et de déceptions.  Il y a tout bonnement trop de "matières" à intégrer d’un seul coup pour développer la maîtrise d’une technique.

Pour dessiner les fractions, les enfants ont appris qu’il fallait commencer par faire un premier morceau de leur tarte, gâteau ou pizza (au choix).  Puis, je leur ai dit qu’il était plus facile de dupliquer ce premier morceau le nombre de fois nécessaire selon le dénominateur de la fraction que d’essayer d’en dessiner d’autres semblables.  En faisant ainsi, on est certain que tous nos morceaux ont la même taille, ce qui est très important, comme vous le savez bien, lorsqu’on travaille les fractions.  Et, c’est l’avantage de le faire à l’ordinateur:  nos morceaux sont toujours de taille égale.  Le numérateur nous indique ensuite le nombre de morceaux qu’il faut colorier.  Rien de nouveau à apprendre du côté du dessin vectoriel.  Les enfants savent déjà dessiner, dupliquer et remplir une forme.  Nous pouvons nous concentrer sur les apprentissages en mathématique.  Remarquez que j’ai fait bien attention d’y aller graduellement en tenant compte qu’ils devaient maîtriser le dessin vectoriel avant de s’en servir pour faire des apprentissages en mathématique.

 

Cliquez sur l’image pour consulter nos travaux.