Mes souhaits pour 2010 – le troisième

Ce troisième voeu va vous sembler un peu étrange.  Il faut rester dans l’optique d’une recherche d’avancement en éducation pour suivre le siècle où nous vivons et les progrès technologiques qui nous permettent d’évoluer toujours un peu plus à chaque décennie qui passe.  Pourquoi stagner et faire du surplace, quand le propre de l’humanité est bien d’avancer un pas à la fois vers l’évolution même de l’espèce.  Du feu à la forge, de la roue aux différents véhicules, du papier aux publications, de l’électricité aux appareils électroniques, du transistor à l’ordinateur, ainsi pouvons-nous progresser… indéfiniment…

Le voici donc:

Que les cahiers d’exercices disparaissent pour laisser la place aux activités en ligne.

Imaginez les exercices dynamiques et vivants qu’il serait possible de réaliser sur une tablette électronique.  Les maisons d’édition permettraient aux abonnés (enseignants et élèves) de télécharger les exercices dont ils ont besoin ou encore bien mieux, d’entrer par mot de passe dans une communauté d’apprentissage où ils seraient possible de rejoindre des élèves et des enseignants de différentes écoles du Québec ou du monde (Pourquoi pas!  Ce n’est vraiment pas si farfelu que cela peut le sembler à prime abord). Toute cette communauté serait unie par un but commun de collaboration et d’apprentissage en ligne.  Les activités pédagogiques seraient vécues en équipe école ou en équipe inter-école.  Et nous voici plonger en plein dans l’ère de l’apprentissage « connectif ».

L’enseignant pourrait publier un billet qui explique l’activité qui serait bientôt vécue en classe.  Les enfants se rendraient sur ce billet à l’aide de leur tablette. Ils liraient les consignes et iraient visiter les liens suggérés par leur enseignant.  Ils répondraient aux questions, prépareraient leur travail et le publiraient sur le blogue ou sur la communauté d’apprentissage de l’école.

Une activité comme celle sur les solides deviendrait d’autant plus agréable à réaliser avec les fonctions tactiles des iSlate et iPad ou eTablet (peu importe le nom).  Cette autre activité serait encore plus facile à réaliser puisque les enfants pourraient prendre des photos directement avec leur tablette, photos qu’ils seraient même possible d’échanger sans fil avec leurs coéquipiers.  Ils rédigeraient ensuite un petit texte qui expliquerait les résultats obtenus.  Ils feraient une belle mise en page et le tour serait joué.  Ils pourraient ensuite remettre leur travail à l’enseignant ou encore mieux, le publier directement sur leur blogue ou cyberfolio.  Plus de feuille à imprimer!

Pensez maintenant aux devoirs…  Eux aussi se feraient de la même manière.  Les enfants iraient sur le blogue de la classe pour les réaliser.  L’enseignant les recueillerait sans fil par échange de fichier dans la classe le matin au retour des élèves.

Est-ce que l’avenir me donnera raison?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *