Mes voeux pour 2010 – le quatrième

Y a-t-il un Internet pour les jeunes?  Ou ne sont-ils que des Hansel et Gretel laissés seuls dans cette forêt de maisons en bonbons, prêtes à les capturer?

Alors voici ce quatrième voeu:

Qu’il y ait une règlementation concernant la publicité sur les sites destinés aux jeunes.

Comme l’éducation de ce côté est plutôt déficiente, je crois qu’il faut protéger les jeunes qui sont exposés à une publicité subtilement dissimulée sur certains sites qu’ils aiment consulter.  En ce sens, une règlementation concernant les sites pour les jeunes (surtout ceux de réseaux sociaux comme club Pingouin et autres) serait tout à fait indiquée.  Elle énoncerait clairement ce que ces sites peuvent contenir et n’ont pas le droit de contenir pour protéger les enfants de la publicité cachée et malicieuse.  Cela a déjà été fait pour les publicités à la télé; je pense donc qu’un équivalent pour le web ne serait pas à négliger.

J’ai découvert un endroit pour s’informer.  Sur ce site, vous trouverez également la possibilité d’écrire une plainte concernant une ou des publicités que vous jugez malveillantes pour vous ou vos enfants.  Il ne faut surtout pas se gêner.  Ces gens sont là pour nous protéger et remettre certains publicitaires sur le droit chemin.  Voici leur site:

Si vous souhaitez vous informer sur certaines normes en publicité, il existe une initiative sur la publicité sur les boissons et les aliments destinés aux enfants.  Je trouve de telles démarches très intéressantes.  Les principes de base qui y sont énoncés font beaucoup de sens et montrent un soucis de protéger les consommateurs, dans ce cas-ci: les jeunes.  Il serait presque souhaitable qu’une initiative semblable voit le jour pour la publicité sur les sites Internet.  Il faut qu’une conversation s’engage pour délimiter certaines balises dans ce domaine.

Pour consulter le Code canadien des normes de la publicité, cliquez sur son nom.

Il existe aussi une ligne directrice concernant la publicité pour les enfants qu’il est possible de lire sur le même site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *