Les stratégies et l'expertise d'un orthopédagogue au fil des saisons

Catégorie : Projet « silence, on tourne » Page 2 of 8

Voici le début du film…

Rebonjour à tous,

Désolé pour ce long silence mais les vacances sont les vacances.  Et, j’ai pensé qu’un temps d’arrêt me ferait du bien!  J’ai beaucoup de choses qui s’en viennent en septembre dont le "fameux" projet que j’ai présenté au MELS.  Je reviendrai là-dessus dans un prochain billet

J’ai pensé pour ce retour vous présenter le début du film que j’ai fait avec mes élèves.  Bon visionnement!

 

 

Les sorcières capturent trois enfants

La séquence que je vous montre aujourd’hui va vous donner un bon exemple de l’importance de faire un scénario.  – Même si vous n’en doutiez peut-être pas ;-)…

En faisant le scénario, nous avons découvert qu’il fallait regrouper les actions par lieux de tournage et par présence de certains personnages invités, comme par exemple, Mme Julien, Danielle et Céline.  Mme Julien étant très occupée, nous avons été obligés d’attendre à la toute fin du tournage pour enregistrer sa séquence.  Vous verrez dans la liste plus bas à quel endroit, elle devait paraître dans le film.  Avoir filmé en ordre chronologique, l’attente aurait ruiné le projet. 

Les enfants pouvaient également bien suivre le déroulement de l’histoire même si le film n’était pas tourné en ordre chronologique. 

Voici une liste de toutes les scènes du film.

scène 1:  Les enfants jouent dehors.

scène 2:  La sorcière a mal aux oreilles.

scène 3:  Radada cherche son amie Ratata pour l’aider.

scène 4:  Les sorcières font un piège.

scène 5:  Le professeur tombe dans le piège.

scène 6:  Les enfants cherchent le prof.

scène 7:  Ils font des équipes.

scène 8:  Les équipes vont demander à Mme Julien et à Danielle.

scène 9:  Les sorcières jouent deux tours aux enfants.

scène 10: Ratata attrape une équipe avec une cape. 

scène 11: Le personnage magique libère les enfants. 

scène 12: Les enfants cherchent des trucs sur Internet.

scène 13: Les enfants capturent les deux sorcières.

scène 14: Le personnage magique amènent les deux sorcières en prison.

scène 15: La surveillante aide les enfants à trouver leur prof. 

Je vous présente donc la scène 11 qui a été filmée en même temps que la scène 4.  Nous avions accès au sous-sol de l’école pendant un avant-midi.  Il fallait alors en profiter au maximum et filmer tout ce qui se déroulait à cet endroit. 

 

 

Les sorcières jouent un deuxième tour aux enfants

La séquence qui va suivre ne contient pas d’effets spéciaux comme les précédentes. Par contre, j’ai ajouté de la musique pour donner une touche dramatique et effrayante à l’apparition du squelette.  Dans le premier tour, je trouvais que les cris des élèves suffisaient à rendre la scène dramatique et horrible.  Je n’avais pas besoin de mettre un accent à l’aide de la musique. 

Pour vous situer dans l’histoire:  Ce tour survient tout de suite après le premier tour.  Pour contrecarrer les plans des enfants, les sorcières décident de leur jouer un deuxième tour.

Comme nous avions des troubles avec la toile, j’ai décidé de tourner cette scène en cinq séquences pour éviter de reprendre sans arrêt. 

1- La séquence où les enfants se consultent.

2- Les enfants vont se cacher en criant.  On n’aperçoit que des têtes derrière le bureau du prof.

3- Deux enfants ouvrent la toile.  (Séquence que nous avons repris 6 à 8 fois)

4- Le fantôme s’est assis au pupitre d’une élève.

5- Jessica rallume les lumières. 

Comme vous le verrez en visionnant la vidéo, l’ordre de tournage n’est pas l’ordre de présentation.  J’ai organisé les séquences au montage.  Les logiciels disponibles aujourd’hui permettent de faire beaucoup de choses sans avoir de connaissances particulières en montage cinématographique.  Il ne s’agit souvent que de glisser les clips dans une trame chronologique, de glisser des transitions entre les clips et le montage est fait.  Une trame sonore permet d’ajouter de la musique ou des effets sonores qui sont souvent disponibles avec le logiciel.  Pour peu qu’on s’en serve cinq ou six fois, on découvre assez rapidement les possibilités du logiciel et on prend tranquillement confiance en ses propres capacités.

 

Page 2 of 8

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén