Les stratégies et l'expertise d'un orthopédagogue au fil des saisons

Étiquette : webmestre pédagogique Page 1 of 2

Que de bouleversements!

Mon idée de documenter le vécu d’un orthopédagogue dans une école primaire a été mise à rude épreuve cette année. Il y a eu d’abord le dégât d’eau dans mon bureau qui m’a privé de mon espace habituel de travail pour pratiquement trois mois. Je n’avais pas accès à mon TNI, la majorité de mes documents étaient dans des boîtes et je me suis retrouvé dans un petit local avec un minuscule tableau blanc “régulier” et quelques feutres effaçables.

Mes collègues de travail ont été très compréhensifs vis-à-vis cette situation déstabilisante. J’ai reçu l’aide et le soutien de plusieurs personnes de mon école. Les gens responsables des travaux ont été très adéquats également. Les enfants aussi ont été particulièrement gentils. J’ai senti leur compassion pour “notre” situation car ils la subissaient autant que moi. Tellement qu’à un moment donné, ils n’arrêtaient plus de me demander quand nous allions retourner dans mon “vrai” bureau. Le mois de décembre nous a paru plus long. En fait, j’ai vraiment retrouvé mon bureau en janvier au retour du congé de Noël. Je n’y avais plus accès depuis la deuxième semaine d’octobre.

Maintenant, avec l’arrivée du coronavirus, mon espace de travail n’est encore une fois plus disponible. Toutefois, la situation est tout à fait différente! Les répercussions sont d’autant plus graves qu’il s’agit de la santé publique et que de nombreuses vies sont en jeux.

J’ai eu une période de découragement sans trop comprendre pourquoi. La fin de semaine après la première semaine de fermeture a été difficile. Je ne comprenais plus à quoi ressemblerait ma vie et comment je pourrais passer le temps. Lorsque je faisais un tour du monde des nouvelles sur la Covid-19, je réalisais avec stupéfaction la gravité de la situation. Je ne savais plus quoi faire ni quoi penser. J’avais de la peine pour les gens en Italie plus particulièrement parce que les cas étaient en train d’exploser. J’étais pris au dépourvu.

Puis, j’ai eu l’idée de continuer à écrire “à mes parents” à qui j’écrivais déjà depuis le début de l’année. Effectivement, pourquoi ne pas continuer! Et encore mieux, pourquoi ne pas proposer de mettre en place une correspondance avec les enfants.

C’est ainsi que, lundi de la semaine passée, j’ai commencé à écrire à mes élèves avec l’accord de leurs parents.

Je vous explique comment j’ai procédé dans les prochains billets.

Le rôle d’un webmestre pédagogique 2

Je ne ferai pas de longues réflexions ce matin, juste deux portraits pour vous faire réfléchir.  À mon avis, les deux rôles qui seront présentés se complètent tout en étant vraiment divergents l’un de l’autre parce qu’ils font appel à des compétences différentes.  Le premier rôle suggère l’enseignement, la pédagogie, la supervision, l’objectivation…  L’autre, la technologie, le traitement numérique de la photo, l’hébergement sur le web, l’édition d’un site web, le montage du son et/ou de la vidéo.

Hier, j’étais l’enseignant avec ses élèves.  Aujourd’hui, je suis le webmestre pédagogique.  Une même personne, deux rôles très différents. 

Voici en rafale ce que le webmestre pédagogique a fait tout au long de la journée.

Il a:

  1. édité un enregistrement audio réalisé la veille avec un élève 
  2. préparé le billet pour présenter le commentaire audio 
  3. publié une note pour montrer l’exercice d’écriture que nous avons fait hier en répondant aux commentaires que nous avons reçus
  4. déposé l’image de la phrase de Jennifer dans notre album sur Flickr et ensuite, publié le billet
  5. vérifié les commentaires reçus dans les deux blogues et jeté les commentaires indésirables
  6. regardé et recadré les photos prises lors de nos dernières recettes;  puis allé les déposer dans un album sur Flickr
  7. rédigé le présent billet pour ensuite le publier
  8. supervisé les apprentis blogueurs pendant la rédaction de leur billet (L’enseignant est plus présent dans ce cas-ci.)
  9. visité des sites pédagogiques trouvés lors d’une recherche sur le web
  10. regardé et édité des séquences vidéos

Hier, l’enseignant a:

  1. préparé les ordinateurs portables 
  2. aidé les enfants à retrouver les commentaires qu’ils ont reçus
  3. fait un remue-méninges pour trouver des façons de répondre à un commentaire 
  4. aidé chaque élève à rédiger sa réponse 
  5. corrigé les erreurs avec les enfants avant de poster leur réponse
  6. aidé Gérald à enregistrer sa réponse à un commentaire précis
  7. fait lire des élèves sur des blogues scolaires
  8. expliqué le projet vidéo qui consiste à montrer comment ils ont fabriqué leur cactus 
  9. fait un remue-méninges pour suggérer les termes corrects qu’il faut employer pour donner des explications 
  10. revu le fonctionnement du logiciel vidéo (Ce n’était qu’une révision car la démonstration a été faite la semaine passée.) 
  11. laissé les élèves se pratiquer puis s’enregistrer à tour de rôle 
  12. écouté l’enregistrement de chacun et vérifié avec lui les corrections à apporter

Voici donc vos pistes de réflexion:

– Les deux rôles peuvent-ils être combinés?  L’enseignant peut-il être le webmestre pédagogique en même temps, au même moment?

– Voyez-vous que l’un des deux rôles doit vraiment se faire en présence des élèves? 

– Y a-t-il des moments précis pendant une journée où chacun des rôles (enseignant et webmestre pédagogique) doit se faire?

– Croyez-vous qu’il faut avoir la "vocation" pour faire l’un ou l’autre des deux rôles?

– Combien de votre temps "personnel" (les moments où vous n’êtes pas au travail, votre vie de famille, vos loisirs, votre sommeil), seriez-vous prêt à sacrifier pour être un enseignant-webmestre pédagogique tout à la fois?

– De combien de temps avez-vous besoin pour faire les dix actions du webmestre?

– En y pensant bien, quelles sont vos conclusions? 

Le rôle d’un webmestre pédagogique 1

Je commence aujourd’hui même mon projet de webmestre pédagogique.  Dans les semaines qui suivent, je vous entretiendrai des fonctions, des diverses tâches et des responsabilités d’un webmestre pédagogique.  Étant donné que je suis en train de vivre le projet, vous aurez la chance de suivre mon vécu au fil des semaines.  Vous pourrez aussi partager mes réflexions tout au long de la démarche. Même si j’avance un peu en terrain inconnu, j’ai confiance en mes idées et je crois beaucoup en mon projet.  J’espère qu’il va bien appuyer mon point de vue pour démontrer la nécessité d’avoir une personne responsable de la gestion des TIC, entre autre:  un webmestre pédagogique.

Je pars de l’hypothèse qu’une école moderne, orientée vers les technologies de l’information a besoin d’un enseignant pour coordonner l’implantation des différents outils ou ressources informatiques en outillant les autres enseignants et les membres de l’équipe-école.  Cet enseignant doit assumer les fonctions de gestion nécessaire à une bonne utilisation des TIC.  Fonctions que les autres enseignants de l’école n’ont pas le temps de réaliser puisqu’elles n’entrent pas dans le contexte de la classe (par exemple: création des comptes Flickr ou autres, discussion avec l’administrateur du site web ou blog, recherche de logiciels adéquats, vérification du matériel informatique, etc.).  Nous verrons plus tard pourquoi, je pense qu’il faut un enseignant comme webmestre pégagogique.

On "blâme" les enseignants de ne pas assez utiliser les technologies mais on ne leur donne pas les conditions nécessaires pour en faciliter l’utilisation.  Imaginez un dessinateur industriel qui devrait s’occuper de commander ses cartouches d’encre, d’acheter la nouvelle version de son logiciel de dessin, de l’installer, de régler les problèmes de réseau avec l’administrateur, de voir à la bonne maintenance de son ordinateur et des autres appareils, de faire la sauvegarde de ses données (backup), etc.  Je pense qu’il ne dessinerait pas beaucoup.  Heureusement dans un bureau, il y a des personnes qui s’occupent de toutes ces tâches.  Le dessinateur peut alors s’asseoir devant son ordinateur et dessiner.  Sans entrer dans les détails, je peux affirmer qu’à l’école, c’est un peu différent…  Les conditions gagnantes ne sont pas réunies encore…  Mais, continuons.  Je reviendrai peut-être sur ces détails dans un autre billet.

Maintenant plus précisément, parlons de la première fonction de ce webmestre. 

La première fonction d’un webmestre pédagogique est de faire le pont entre l’école (les élèves, les enseignants, la direction) et les différentes technologies disponibles. Il existe trois axes à ce pont:

1- Entretient le lien entre l’école et les ressources technologiques.  C’est lui qui est responsable de contacter l’administrateur, le graphiste et le programmeur du blog ou du site web de l’école.  Il s’occupe avec l’administrateur du blog de l’interface, de la mise en page et des ajustements nécessaires selon les besoins des enseignants. Il voit à l’hébergement du site web ou du blog.  Il s’occupe de l’achat d’un nom de domaine avec une ressource technologique s’il y a lieu.

2- Fait la gestion des comptes d’usagers pour le blog et les autres outils informatiques.  Il ouvre un compte Flickr pour l’école.  Il crée les différents albums pour les classes et montre aux enseignants comment y déposer des photos.  Il explique aux personnes intéressées comment utiliser l’interface du blog et y crée les comptes d’usagers nécessaires.  Il ouvre aussi un compte Del.icio.us pour l’école.  J’ouvre ici une parenthèse.  Je pense qu’il est important qu’une école suggère des sites éducatifs ou pédagogiques aux élèves et à leurs parents.  L’école doit rester l’endroit de référence pour l’apprentissage.  Quand un parent ou un enseignant cherche une information sur une recherche ou de l’aide pour un devoir, il doit trouver la réponse sur le site de l’école.  On devrait donc y retrouver des suggestions de sites d’exercices en français et en mathématique, des sites pour aider à faire des recherches, etc. 

3-  Démontre les possibilités des TIC aux enseignants. Il suggère des pistes d’utilisation des TIC à la direction de l’école et aux enseignants.  Il discute des intérêts de chaque enseignant et propose certains outils qui vont permettre de répondre aux intérêts mentionnés.  Sa connaissance d’un bagage de logiciels et de ressources accessibles le place dans une position qui lui permet un survol des actions et activités réalisables à l’ordinateur.  En tenant compte des besoins, il propose une façon de faire des activités en utilisant les TIC.  Je me souviens d’une remarque que j’entendais souvent quand j’étais mentor en informatique:  "Je ne savais pas que l’on pouvait faire cela à l’ordinateur."  Il faut donc une personne pour nous mettre sur la piste et nous faire connaître ce qui est réalisable et possible.

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén