Les stratégies et l'expertise d'un orthopédagogue au fil des saisons

Catégorie : Stratégies pour l’utilisation des TICE Page 2 of 28

La mini soirée de la GRICS

    J’aurai l’occasion d’être à la mini soirée de la GRICS ce mercredi car j’animerai un kiosque pour présenter aux visiteurs le superbe projet de Carnet de classe qui a débuté en octobre 2006.

 

    Moi qui ne suis pas de nature très extravertie, je me suis décidé à être sur la sellette pour mieux faire connaître ce projet dont je suis si fier.  (Et pour lequel, j’ai investi des heures de travail considérables pendant 3 années. J’en profite en passant pour remercier M. Martin qui a été la ressource technologique à la base de ce projet.  Sans lui, je ne me serais jamais lancé dans cette aventure.)

    Je fais aussi cet effort pour rendre hommage aux élèves qui m’ont permis de faire du Carnet de classe ce qu’il est à mes yeux:  un fabuleux outil d’apprentissage.  Je sais très pertinemment qu’ils en étaient eux aussi tellement fiers parce qu’ils se sentaient compétents.  L’informatique a cette capacité particulière d’abolir certaines limites et de nous amener à en transcender quelques autres.  Les élèves l’ont rapidement remarqué et leur motivation s’est proportionnellement développée:  plus ils progressaient et plus ils étaient compétents; plus leur compétence se développait et plus ils étaient motivés.  C’est aussi simple que cela.

 

    Pour préparer mon kiosque, j’ai dû revoir toutes les activités que j’ai réalisées depuis les débuts pour être en mesure de donner un portrait concret du projet.  J’ai survolé chaque réalisation pour  me replonger dans l’esprit de ce temps, pour me rappeler des objectifs visés.  Et c’est avec beaucoup de nostalgie que je me suis souvenu des enfants qui ont participé de tout coeur au Carnet de classe. 

    Je me suis aussi rendu compte que les élèves qui ont bénéficié de deux années consécutives ont réussi à beaucoup mieux maîtriser les technologies et ils ont été aussi capable d’intégrer plus facilement les nouvelles notions dans les apprentissages académiques. 

  –  Cela m’amène à me demander quel niveau pourraient atteindre les élèves qui vivraient un tel projet pendant tout leur primaire. 

 

J’ai préparé pour la mini soirée des cartes d’expédition qui paraîtront directement dans le Carnet de classe.  Ces cartes d’expédition amènent le visiteur à la découverte des principales utilisations du projet en survolant certaines activités.  Elles sont assez concises en indiquant par des liens un court itinéraire dans le Carnet de classe.

 

Si vous voulez voir à quoi elles ressemblent, la première carte s’intitule: 

 – Carte d’expédition 1:  le cyberfolio

 

Bonne découverte!

Configurer l’environnement des élèves 4

Préparer l’environnement des élèves à l’ordinateur (version Mac): le navigateur web

 

Pour ceux qui l’avait lu l’an passé, je suis désolé de me répéter.  Pour les autres, je trouvais que je ne pouvais pas préparer l’environnement de mes élèves sans parler du navigateur web. 

 

Que ce soit Safari, Firefox, Opera ou Explorer, il est primordial d’organiser le navigateur que vous employez pour mieux encadrer l’utilisation de l’Internet au laboratoire ou dans la classe.

 

À l’école, Internet est principalement utilisé pour faire une recherche sur un sujet précis.  On peut aussi s’en servir pour réaliser en ligne certains exercices de français ou de mathématique, expédier des courriels ou encore récompenser par un temps libre avec des jeux en ligne.    

Pour toutes ces raisons, il faut prendre le temps de créer des dossiers qui vont permettre de mieux organiser les signets, les marques-pages ou les favoris que l’on utilise.

 

Voici comment j’ai préparé le navigateur que j’emploie en ce moment: 

1- Une chemise qui porte le nom de la classe dans laquelle on retrouve un dossier avec le nom de chaque élève pour qu’il enregistre les signets qu’il aime ou ceux qu’il a trouvés lors d’une recherche. J’ai placé là aussi l’adresse du carnet de classe.

 

 

 2- Sur la barre de signets (celle où l’on voit le petit livre ouvert), j’ai mis les 4 signets que nous utilisons le plus: Wikipédia, webmestre pédagogique, nos photos sur Flickr et mon carnet de classe. Au fil du temps et de l’utilisation que nous en ferons, j’ajouterai d’autres signets sur cette barre.  Si un signet n’est pas utilisé aussi souvent que prévu, je peux le retirer de la barre et le placer ailleurs dans une autre collection.  Je n’ai pas à trouver tout de suite la bonne façon de faire.  Je peux toujours ajouter ou retirer un signet selon nos besoins. L’outil permet d’avoir une souplesse qui facilite l’utilisation.  Vous n’avez pas à tout configurer tout de suite et pour de bon.  Laissez-vous le temps d’expérimenter et d’évoluer selon les projets que vous ferez ou les sites que vous découvrirez.

 

 3- Une collection de ressources c’est-à-dire des sites qui représentent des documents de référence comme un dictionnaire, un Bescherelle ou autres outils.  En l’occurence ici, le conjugueur, le grand dictionnaire terminologique, Wikipédia et un portail Jeunes.

 

 

 4- une banque d’exercices qui contient des sites où je peux trouver facilement une liste d’activités à réaliser en ligne.

 

 

 5- des dossiers avec des thèmes vus pendant l’année

 

 

 6- un endroit pour classer nos sujets de recherche

 

 

 7- Les enfants se rendent dans le dossier "exercices à faire" pour réaliser les activités que je leur propose pendant la période à l’ordinateur.  Comme son nom l’indique, ce sont des exercices qui sont à faire au laboratoire informatique.

 8- Un dossier "temps libre" qui contient des sites de jeux que vous connaissez ou que vous approuvez.  Ce dossier vous évitera de tomber sur des jeux trop violents ou des sites que les enfants ne devraient pas consulter à l’école.  Le temps libre se fait à la fin de la période quand tout le travail est terminé.

 

Configurer l’environnement des élèves 3

Préparer l’environnement des élèves à l’ordinateur (version Mac):  le babillard virtuel

 

Le bureau peut servir de babillard comme je vous l’ai déjà mentionné dans le billet précédent.  Quand les enfants sont fiers de leur travaux, ils aiment les regarder, les présenter à d’autres ou consulter ceux des autres.  Le bureau est l’endroit idéal pour ce faire puisqu’il est visible instantanément à l’ouverture de la session. 

 

Il y a deux façons de faire.  Le choix de l’une ou l’autre sera probablement déterminé plus par le type de document que par votre préférence personnelle.  L’enseignant est responsable de la gestion du babillard même si les élèves pourraient être capable de s’en occuper.  Dépendamment de l’âge ou des capacités informatiques des élèves, il est possible de nommer un responsable par semaine ou par mois qui s’occupe du babillard.

 

Façon 1:  créer un dossier babillard qui regroupent des "alias" des photos ou des travaux qui peuvent être présentés comme des images (sous forme de .jpg ou .jpeg).  Le dossier "Babillard" peut être rangé dans le dossier "Images" ou le dossier de l’enseignant selon votre préférence.

En allant dans "Préférences Système"/ "Bureau et économiseur d’écran", vous pouvez ajouter le dossier "Babillard" à la colonne de gauche.  Vous pouvez ensuite cocher "Changer d’images" / chaque minute ou toutes les 5 minutes à votre guise.  Les travaux se retrouveront en fond d’écran et défileront comme un panorama à chaque ouverture de session.

 

 

Façon 2:  déposer les fichiers directement sur le bureau. 

Mais que faire si les travaux ne sont pas des photos ou des images?  Si vous avez créé des fichiers audio (.mp3), des fichiers vidéo (.mov) ou d’autres types de fichiers qui ne s’ouvrent qu’avec un logiciel en particulier,  vous devrez les placer sur le bureau puisqu’ils ne pourront pas s’ouvrir comme un fond d’écran.

 

Je vous suggère alors de les placer dans le haut de l’écran mais il est possible de les mettre en colonne à droite ou à gauche selon vos goûts.   Je vous recommande fortement de ne pas placer le fichier original mais bien d’utiliser à la place un alias.

 

 

L’alias est un petit fichier qui ramène (ouvre) le document original auquel il est lié.  J’ai un fichier vidéo (francis.mov) que je veux présenter sur le babillard.  Je sélectionne ce fichier et je crée un alias en allant dans le menu déroulant [fichier/ créer un alias].

 

Je déplace cet alias sur le bureau et le tour est joué.  Lorsqu’il est temps de changer les travaux qui sont présentés sur le babillard, je mets l’alias dans la corbeille et je la vide.  

En utilisant un alias, je simplifie l’utilisation du babillard puisque je n’ai pas à reclasser les travaux après qu’ils aient été affichés.  Ils se trouvent toujours à leur emplacement de départ, là où nous les avions placés quand ils ont été complétés.  Si jamais, un document qui est sur le bureau est supprimé par accident, il n’y a aucune conséquence fâcheuse puisque l’original se trouve toujours dans le dossier de l’élève.  

Voici à quoi ressemble notre bureau:

 

 

Page 2 of 28

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén