Traitement de texte: notions de base 2

Je viens tout juste de lire un texte sur l’utilisation des TIC et l’accroissement du rendement académique chez les élèves.  Certains pensent que les TIC changent peu de choses aux apprentissages, d’autres croient fermement le contraire. 

La difficulté avec les TIC c’est qu’ils sont à la fois l’outil d’apprentissage et la notion à apprendre.  Je m’explique.  Écrire son texte à l’ordinateur, c’est super!  Mais c’est encore mieux quand on maîtrise le clavier et qu’on connait son doigté.  Si vous me suivez bien:  l’ordinateur est l’outil qui permet d’écrire un texte mais le doigté est la notion à apprendre pour simplifier l’écriture du texte.  C’est évident que, sans une connaissance minimal du clavier, l’écriture d’un texte peut devenir très ardu.  C’est ce qui fait que certaines personnes s’en remettent au papier pour écrire avec les enfants, jugeant que l’ordinateur complexifie et allonge la tâche.

Il faut donc prévoir une gradation du niveau de difficulté au fur et à mesure que les élèves avancent dans leur primaire. 

Voici alors un exemple de l’utilisation qu’on pourrait faire d’une activité comme celle de l’identification du pupitre. 

– 1er cycle (1ere année):  Les enfants choisissent parmi un choix d’images prédéterminées.  Ils n’ont pas à copier et à coller une image puisqu’elle est déjà dans le modèle.  On se concentre alors sur l’utilisation du clavier, le choix de la police et la grosseur du caractère. 

– 1er cycle (2e année):  Les enfants choisissent leurs images à partir d’une sélection qui se trouve sur une ou deux pages autres que celle de leur travail.  Ils apprennent à naviguer d’une page à l’autre et à copier et coller.  Ils n’ont pas à redimensionner l’image.  Les images ont la bonne dimension.  En plus de la police et de la taille des lettres, on ajoute la couleur. 

– 2e cycle :  Les enfants font la recherche sur Internet et apprennent à copier et à coller dans leur page de travail.  Ils apprennent à redimensionner une image.  Ils apprennent aussi à modifier le style du cadre (double-ligne, ligne pointillée).  Ils partent toujours d’un modèle créé par l’enseignant.

– 3e cycle:  Les enfants sélectionnent la taille du papier et son orientation.  Ils dessinent eux-mêmes le cadre qui est un rectangle de 12 cm par 40 cm.  Ils choisissent un style pour leur cadre.  Il n’y a donc pas de modèle créé par l’enseignant.  Ils font la recherche et collent eux-même leurs images et les redimensionnent.  Et ils s’amusent avec la taille et les styles des lettres.  Dans Word, ils utilisent les éléments WordArt (6e année).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *