Mon nouveau système d’émulation: le fonctionnement

1- Annoncer les comportements ciblés

Au début de l’avant-midi, j’annonce le travail qui sera à faire et les comportements qui vont permettre de se mériter des km.  Puis, à certains moments spécifiques (comme après la période de travail ou au retour de la récré), j’appelle les enfants un par un et je leur demande s’ils ont bien complété le travail ou si leur rang était correct.  Je prends un air grave et solennel.  Ils doivent sentir que c’est un moment sérieux.  Si toutes les conditions gagnantes sont remplies, l’enfant avance lui-même sa voiture de 10 km. Advenant le cas où un enfant n’a pas eu un bon comportement, il ne peut pas avancer son auto de course et il retourne à sa place.  Je l’encourage à se reprendre et lui dit qu’il aura la chance de le faire en après-midi.

 

2- L’heure de la récompense

Quand l’élève a parcouru 200 km, il se mérite une récompense.  Exemple: 20 minutes à l’ordinateur vendredi pm, une surprise dans ma boîte à surprises, dîner avec l’enseignant, etc.  J’aime bien chercher les récompenses avec les enfants car celles auxquelles ils vont penser seront celles qui vont les intéresser le plus.  Ce petit détail n’est pas à négliger quand on parle de motivation.  

 

3- Il faut impliquer les élèves

J’ai établi avec les enfants ce qui permet de mériter des km. Nous avons fait un remue-méninges.  J’ai écrit toutes les suggestions au tableau et ensuite, la classe a voté. Ceci est important pour gagner leur intérêt.  Par exemple, prendre son rang correctement pendant l’avant-midi leur permet d’avancer de 10 km.  Il y va de même pour le travail.  Ceux qui le terminent se méritent 10 km dans la colonne de l’"increvable".  

 

4- Être à l’honneur

Lorsqu’un enfant atteint le haut d’une colonne, il devient soit un as du volant, un "increvable" ou encore un prioritaire.  Ce titre est prestigieux!  Il vient avec certains privilèges comme je l’ai mentionné précédemment.  L’élève se mérite un billet de mention honorable signé par l’enseignant et la direction de l’école.

Alors plus particulièrement, être en haut de la colonne de l’as du volant,  lui permet de conduire le rang (donc être le premier dans le rang) et lui donne certains autres privilèges qui restent à déterminer. 

Lorsqu’il devient un "increvable", il a le droit de corriger les autres élèves avec l’enseignant (appelé affectueusement:  mini-prof); quand son travail est terminé, il peut choisir un atelier à l’ordinateur, etc. 

Dépendemment de l’âge de vos élèves, il est possible de trouver avec eux les privilèges qui sont rattachés à un titre particulier.  Il n’est pas obligatoire d’avoir une dizaine d’avantages par colonne.  Deux ou trois peuvent suffire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *