Archives par mot-clé : planification

Mon horaire en orthopédagogie

Petit préambule

Je ne sais pas si c’est comme cela pour les autres orthopédagogues des écoles primaires, mais j’ai toujours eu beaucoup de difficulté à faire mon horaire. Dans le passé, je distribuais une feuille où les enseignant(e)s inscrivaient 3 ou 4 choix de périodes arrangées de 1 à 4; un étant celle qui était la préférée.

Ensuite, venait l’interminable négociation lorsque deux ou trois personnes voulaient la même période. Puis finalement, d’une tractation à l’autre, je finissais toujours par compléter mon horaire.

Mon horaire planifié en RAI

Depuis quelques années, je ne fonctionne plus du tout de cette façon. Je me suis aperçu que je pouvais déjà réserver certaines périodes à partir de l’horaire des spécialistes. J’observe bien cet horaire et je note les périodes où toutes les classes d’un même niveau n’ont pas de période de spécialités. Ce sont ces périodes que je leur réserve.

À partir de la liste des élèves à risque et HDAA, j’ai une bonne idée du nombre de périodes nécessaires pour chaque niveau et je les bloque dans mon horaire en conséquence.

Lorsque celui-ci est rempli, je présente cette version « préliminaire » à l’équipe de chaque niveau pour discuter des élèves en difficulté. Nous réfléchissons aux interventions à mettre en place en équipe et nous choisissons les domaines qui seront priorisés au premier bloc d’interventions, comme par exemple,  l’orthographe ou le raisonnement mathématique.

Puis, selon les difficultés relevées et les interventions qui ont été ciblées, je peux allouer  une période pour trois ou quatre élèves qui sont dans des classes différentes ou bien en réserver une pour des élèves de la même classe qui présente la même problématique. Tout ceci est décidé en équipe et c’est ainsi que mon horaire se construit d’un niveau à l’autre. Vous verrez plus bas la « version préliminaire » que j’ai présentée à chaque équipe d’enseignantes et d’enseignants. C’est avec cet horaire que nous avons travaillé cette année. En cliquant sur l’image, vous aurez des explications supplémentaires sur les périodes et le fonctionnement de l’horaire.

J’ai réussi à placer des moments d’intensification, comme je me plais à les appeler, afin qu’il soit possible de voir le ou la même élève 4 fois par semaine. Le fait que ce moment soit toujours à la même heure tout au long de la semaine facilite le fonctionnement pour les enseignant(e)s, les élèves et moi-même.

Je m’organise toujours une période « clinique » pendant laquelle je peux rencontrer un ou deux élèves que je dois évaluer rapidement ou qui ont besoin d’une période supplémentaire pour revoir une notion. La période « clinique » me permet de faire tout cela sans déplacer les autres périodes de mon horaire. Je place cette période à l’endroit où aucun des trois niveaux avec lesquels je travaille n’a de période de spécialistes.

Mon horaire « préliminaire » :

La semaine prochaine se termine le premier bloc d’interventions. Nous allons donc faire la révision des plans d’interventions et planifier le deuxième bloc qui débutera en janvier. Je vous parle de la suite des événements bientôt.

Déployer plusieurs iPads pour une école, le guide technique

Je viens de découvrir une véritable perle pour aider les enseignants-ressources en informatique à installer plusieurs iPads dans une école. Le document explique en détail chaque étape. Il est facile d’en suivre les directives et la méthodologie suggérée fonctionne très bien. Je suis justement en train de l’expérimenter à mon école. En cliquant sur les images de ce billet, vous pourrez immédiatement obtenir le document en PDF.

Pour vous donner une petite idée des éléments que vous retrouverez dans ce guide, en voici la table des matières.

Je vous suggère donc de télécharger le guide de Mme Harvey, conseillère pédagogique au Récit de la commission scolaire des Chênes. Il vous sera d’une grande aide pour partir du bon pied avec vos nouveaux outils technologiques.

Ajout d’une nouvelle catégorie

J’ai décidé d’ajouter une nouvelle catégorie dans le Carnet de classe pour me permettre d’évaluer les acquis de mes élèves en informatique. 

L’idée m’est venue tout bonnement en essayant de publier sous une catégorie les étiquettes que les enfants ont créées à l’aide d’un logiciel de traitement de texte.  Ces étiquettes vont servir à identifier leurs pupitres.  Elles ne font pas appel aux compétences en français ni à celles en mathématique.  Sous quelle rubrique devrais-je diffuser ce travail? 

Celle-ci:  exploiter les TICE (Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Éducation).

Cette catégorie servira à regrouper tous les exercices ou les travaux qui font appel aux connaissances en "informatique" des enfants.  Voici quelques exemples:  Sont-ils en mesure d’utiliser un traitement de texte?  Peuvent-ils coller une image dans un document Word? Sont-ils capable d’effectuer une recherche sur un site de recherches?  Peuvent-ils prendre des photos avec un appareil numérique? 

Je vous invite à regarder les travaux que nous publierons bientôt sous cette nouvelle rubrique.