Le webmestre pédagogique

Les stratégies et l'expertise d'un orthopédagogue au fil des saisons

Catégorie : Réseaux sociaux Page 1 of 2

Les mots blessent …

Tweet du docteur Price-Mitchell

Message à considérer quand nous parlons d’éducation aux médias avec les adolescents et les enfants et que je me permettrais de traduire par :

“Les mots que tu utilises deviennent les sentiments qui t’habitent.”

 

En lien avec ce sujet, je vous propose de visiter “Les mots blessent” : cette page fait partie du site du gouvernement du Canada “Non à la cyberintimidation.

L’éducation aux médias est un sujet dont j’ai parlé quelquefois dans le passé en soulignant toujours l’importance de former les jeunes pour qu’ils utilisent les médias d’une façon responsable.

Je me permets de citer plus bas un billet que j’ai écrit ici même sur ce blogue en 2009. En y regardant bien, je me rends compte que peu de choses ont changé et j’irais même jusqu’à dire que les choses ont empiré au niveau des médias sociaux.

Une conclusion rapide que je me permets de mentionner :

Par le passé (la décennie 2000), nous avons enseigné aux enfants à protéger leur identité sur Internet en utilisant un pseudonyme. Je constate que 10 ans plus tard, ce même pseudonyme qui permet de protéger l’identité offre surtout le pouvoir de discriminer sans être reconnu, de démolir sans être redevable, d’oser les pires méchancetés sans avoir à se dévoiler… C’est la liberté d’expression anonyme où il est permis de tout dire sans avoir rien à assumer.

—  —  —  —  —  —  —  —  —  —

Voici donc l’extrait de mon billet :

L’éducation aux médias, c’est quoi?

C’est ne pas être démuni face aux messages que l’on reçoit par les médias, c’est-à-dire: la radio, la télé, les journaux, Internet, les sites web, etc. Les médias sont partout et ils nous disent constamment comment être, comment agir, quoi penser, quoi porter, ce qu’il faut manger, ce qu’il ne faut pas manger, quoi dire, comment se sentir, etc.  Les messages sont nombreux et l’on peut s’y perdre.  Alors, une personne qui sait comment réagir aux médias est capable de:

 – filtrer les messages qu’elle reçoit (les bons, les positifs, les négatifs, côté humain, côté inhumain)

 – comprendre l’influence que les médias exercent sur sa vie

 – garder le contrôle sur ses émotions et sa liberté de jugement

 – décider ce qui est bon pour elle sans être soumis à une influence

Aussi, cette personne n’est pas démunie puisqu’elle est capable d’utiliser les médias pour communiquer adéquatement avec son entourage ou son réseau social.  Elle évite les pièges de la publicité.  Elle fait un usage civilisé des courriels, des messages textes,  des “environnements sociaux sur le web” et elle respecte les droits d’auteur.  Elle reconnaît la propriété intellectuelle et y fait attention.  Elle sait protéger la vie privée des gens qui l’entourent ainsi que la sienne.

Comme vous pouvez le constater, toutes ces qualités sont de plus en plus importantes à maîtriser dans notre monde moderne.  Je crois que vous serez d’accord avec moi si je vous dis qu’il est important que vos enfants ne deviennent pas des “pions” dans le monde des médias mais plutôt des adultes responsables et avertis qui savent comment composer avec ces nombreux outils.  De là, l’importance d’enseigner l’utilisation des médias à l’école pour en comprendre tous les rouages.

Qu’est-ce que Habbo?

Connaissez-vous Habbo? 

Habbo est un petit personnage qui donne accès à un monde virtuel où les ados peuvent "squatter" et faire des rencontres.

 

En voici un exemple. 

personnage 

J’ai choisi ses vêtements, ses cheveux, la couleur de sa peau, ses chaussures, etc.

 

 

Ne reste plus que mon inscription. Mais attention, il est bien spécifié que les moins de 13 ans ne sont pas autorisés à s’inscrire sans la permission de leurs parents.

 

 

 

Pourtant, il est facile de contourner cette petite vérification.  Il s’agit de mentir sur son année de naissance lorsqu’on s’inscrit. Pas d’adresse courriel?  Aucun problème là aussi, on peut utiliser l’adresse d’un ami plus âgé.

 

 

Alors, il serait peut-être bon de vérifier auprès de votre enfant s’il connaît le site et s’il peut y avoir accès.  Lorsqu’on parle d’éducation aux médias, la première chose à faire est de "dialoguer"

 

Si vous voulez en savoir plus sur ce site, jetez un oeil sur le guide des parents.  

Vérifiez aussi en passant, ce que sont les Crédits Habbo.

Et en terminant, vous voudrez peut-être lire en diagonal les conditions d’utilisation du site Habbo Hotel.

 

 

Que peut-on diffuser sur Piczo?

Que pensez-vous que l’on peut diffuser sur Piczo?  Toutes nos photos, tous nos messages, toutes nos conversations, quelques pensées, peut-être certains secrets, … 

Vous, les parents, avez-vous pensé à ce que votre jeune devrait diffuser sur sa page Piczo? Y êtes-vous à votre insu?  Parle-t-il de vous?

Quel est l’importance de tout cela?  Quel en est le poids réel?  Votre jeune laisse-t-il simplement des traces de son passage sur la terre?  Est-il en train de saccager sa vie ou de brûler son avenir sur un serveur?

À l’époque où l’identité numérique semble plus vraie que nature, demandons-nous quel portrait les jeunes devraient laisser d’eux-mêmes sur Internet. Je vous ai donc déniché une lecture très importante à faire avec vos ados à la page suivante [Guide wiredsafety pour Piczo]. Ils doivent savoir comment diffuser des informations personnelles sur un site web.  Il faut se rappeler qu’Internet est un endroit public.  Pensez à votre enfant au parc avec ses ami(e)s; tout ce qu’il peut leur dire et ce qu’ils peuvent faire est assez personnel.  Maintenant, imaginez la même situation (votre enfant au parc avec ses ami(e)s);  mais cette fois, le parc est entouré d’estrades bondées de gens qui les regardent. Nous ne sommes pas devant le même niveau d’intimité.  En plus, les gens des estrades peuvent entrer en contact avec lui, démarrer une conversation, lui demander des informations personnelles, retracer le chemin jusque chez lui, …  Aimeriez-vous y être pour le protéger?  Comprenez-vous que les 13 ans et moins s’exposent à certains dangers qu’ils ne verront pas venir?

 

Voici alors quelques conseils utiles tels que lus sur le site de Piczo: 

1-  Réfléchir avant d’agir.  Ce que tu mets sur ton site peut être copié et enregistré par quelqu’un, il pourrait s’en servir contre toi. 

2- Ne pas écrire d’informations personnelles sur des forums.  Les informations personnelles sont celles qui permettent de t’identifier ou de te localiser.  Parler de ta rue, de ton parc, de tes devoirs, … peut donner des indices pour te repérer.

3-  Ne pas donner son mot de passe.  Tu ne donnes ton mot de passe qu’à tes parents.  Surtout pas à tes amis.

4-  Sur le site de Piczo, on suggère aux jeunes de retoucher les photos qu’ils diffusent pour les rendre un peu floues dans le but d’empêcher certains individus de s’en servir à des fins malhonnêtes ou disgracieuses.  J’ajouterais même qu’il faut obtenir le consentement des personnes présentes sur la photo avant de la diffuser et des parents dans le cas de mineurs.  Les photos peuvent permettre aussi de te localiser d’une façon que tu n’aurais pas penser.  Une photo devant chez toi peut donner des indices sur ton adresse ou ton numéro civique.  Une photo devant une statue dans un parc permet de repérer l’endroit. 

5- Les conversations avec des inconnus sur le site de Piczo ou ailleurs peuvent être remplies de surprises et de calamités.  Je te suggère ici trois épisodes (en anglais) que tu peux visionner avec tes parents.  Suis le lien suivant pour découvrir les aléas [Définition sur L’internaute Encyclopédie] d’une rencontre avec des étrangers sur le web. 

 

Il est du devoir des parents de superviser leurs enfants si jamais les choses tournent mal.  Si c’est le cas, il ne faut pas hésiter à agir.  Malheureusement, la page pour porter plainte sur Piczo n’est pas sécuriser. Étant donné que l’on vous demande des informations très personnelles comme la ville, le code postal, l’adresse complète et le numéro de téléphone, je ne vous recommande pas de l’utiliser.  Quelqu’un de mal intentionné pourrait intercepter ces informations.  Un courriel [Pour signaler un abus à Piczo] est alors plus sécuritaire dans ce cas. 

J’ai encore bien d’autres choses à dire sur Piczo.  Vous pouvez les lire en suivant les liens plus bas:

1- Que savez-vous au juste de Piczo?

2- Que peut-on diffuser sur Piczo? 

3- Comment gérer un profil sur Piczo? (à venir)

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén