Archives par mot-clé : écriture

Les fonctions de WordQ

J’ai élaboré une carte cognitive pour tenter de définir WordQ. J’espère qu’elle vous permettra de bien comprendre ce logiciel, son utilisation et ses fonctions.

En arrivant sur la page de la carte, fermez tous les liens en appuyant sur les boutons (-).

Vous pouvez fermer tous les liens d’un seul coup en cliquant sur   . Je vous conseille ensuite d’ouvrir un lien à la fois pour suivre le développement des fonctions selon que l’on choisit la prédiction de mots ou la synthèse vocale.

 

 

 

 

Je me suis inspiré du matériel « Méthode de production et de correction de textes avec WordQ et Antidote » par Audrey Fortin, orthophoniste.

Twitter ou ne pas twitter …

là est la question!

Je jongle en ce moment avec l’idée de twitter avec mes élèves. J’ai trouvé plusieurs expériences intéressantes sur le web, mais j’ai de grandes interrogations quant à l’utilisation éducative de cet outil.

 

Pédagogique?

Alors que l’on exige de longs textes des élèves, je me demande s’il est pensable d’améliorer l’écriture en utilisant seulement 140 caractères.

Je m’interroge également sur la façon de rendre cet exercice d’écriture signifiant. Je n’arrive pas à élaborer de projet pour lui fournir une intention pédagogique.

J’ai pensé aussi aux dangers de plonger les écrits de mes élèves dans cette masse intangible de phrases. Après tout, les nombres sont faramineux! 180 millions de tweets, 200 millions d’usagers, 140 000 tweets chaque minute!

Enfin pour ceux qui veulent se lancer, voici quelques liens intéressants à connaître pour vous aider à démarrer du bon pied.

 

 

 

Et voici l’exemple d’une classe :

 

Du soutien à la maison

Pour les parents qui aimeraient obtenir de l’aide à la maison pour soutenir leur enfant dans ses apprentissages, j’ai découvert deux sites web qui offrent un tel service.

Les deux sites vous permettent d’entrer en contact avec un tuteur qui pourra passer chez vous et vous aider avec certaines notions académiques. Prenez note que ces services ne sont pas gratuits et qu’il faudra vous entendre sur les frais demandés par le tuteur ou la tutrice.

—   —   —   —  –  —   —   —  —

Le premier site s’appelle « Services scolaires ». Si vous naviguez un peu sur ce site, vous découvrirez leur vision du tutorat, leurs services et leur approche. Vous pouvez aussi les rejoindre par téléphone. Leur aide est offerte dans quatre grandes villes du Québec : Montréal, Laval, Sherbrooke et Québec. Cliquez sur la bannière ci-dessous pour leur rendre visite.

Le deuxième se nomme « Acadam ». Le service est offert dans plusieurs villes à la grandeur du Canada. Ils offrent aussi leur soutien dans huit villes du Québec : Montréal, Laval, Trois-Rivières, Québec, Sherbrooke, Drummondville, Joliette et Rimouski. Sur la page d’accueil, vous pouvez tout de suite remplir une petite carte virtuelle pour faire votre demande par courriel.

Comme je ne connais ni l’un ni l’autre de ces services, je vous les propose sans pouvoir vous garantir de la qualité et du professionnalisme des gens qui offrent ce type de soutien pédagogique. Par contre, en consultant les deux sites, il m’a semblé que c’était fait avec sérieux.  D’ailleurs, les tuteurs sont sélectionnés en fonction de leur capacités en enseignement. Ils doivent fournir un CV et passer une entrevue.

Pour les étudiants en éducation, sachez qu’ils sont à la recherche de tuteurs. Il est peut-être possible de proposer vos services.