Pour entretenir une bonne correspondance avec les parents, il est important d’établir une routine. Une façon stable et constante de fonctionner viendra démontrer votre savoir-faire et aidera à mettre en place un sentiment de confiance. Il y a bien sûr certaines règles d’or à suivre :

  • N’utilisez pas votre adresse de courriel personnelle. Il faut employer le courriel que vous a fourni votre école ou votre commission scolaire. Vous devez pouvoir “décrocher” la fin de semaine ou le soir.
  • Il faut trouver le rythme juste pour “durer”. Quand on commence, on est plein d’ardeur. Alors, on est prêt à y mettre des heures et des heures. Au bout de quelques mois ou au fil des demandes incessantes qui vont arriver, on s’essouffle et on s’épuise. Il faut prévoir des arrêts et des repos. C’est pour cela qu’il est important de mentionner nos limites dès le départ!
  • Penser à utiliser une structure pour vos messages. Il sera plus facile de partir d’un modèle de base que de recommencer à chaque fois avec une page blanche. J’ai enregistré mon modèle dans les brouillons. Je le recopie dans un nouveau message. Il est possible de voir la matière soit écriture, lecture, résolution de problème, aides technologiques, etc. L’intervention peut se faire en classe, en sous-groupe ou en individuel. En voici un exemple :
Bonjour,

Matière : Écriture

Intervention : en sous-groupe

Remarques et notes :
Aujourd'hui, nous avons ....

Merci et bonne journée,
  • Le contenu du message doit aussi respecter une certaine organisation. Dans un prochain billet, je vous présenterai comment j’organise mes remarques et mes notes. La façon de présenter vos interventions est importante pour en faciliter la compréhension. Le déroulement de la rencontre avec l’élève doit aussi être racontée d’une certaine façon, sans jugement.